Anneau gastrique Tunisie: Chirurgie de l'obésité

Video témoignage

Quels sont les patients concernés :

La pose d’anneau gastrique s’adresse aux personnes adultes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur ou égal à 40 kg/m2. L’intervention est également proposée lorsque l’IMC supérieur ou égal 35 kg/m2 est associé à une pathologie pouvant être améliorée par la pose d’un anneau (hypertension artérielle, troubles respiratoires graves, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires, problèmes articulaires invalidants, troubles psychiques dus à la perte de l’identité corporelle, …)

Pourquoi poser un anneau gastrique :

Posé autour de la partie supérieure de l’estomac, l’anneau gastrique permet de séparer l’estomac en deux poches. Une fois ingurgités, les aliments vont descendre très lentement dans la poche supérieure, située au-dessus de l’anneau gastrique. La dilatation de cette poche va ensuite agir sur le centre de la satiété situé au niveau du cerveau. Résultat : après avoir un peu mangé,  la personne se sent très vite rassasiée.

Comment se déroule la pose de l’anneau :

Cette chirurgie baraitrique se fait sous anesthésie générale et sous cœlioscopie. Après avoir gonflé l’abdomen avec un gaz CO2, le chirurgien introduit dans le ventre un tube optique relié à une caméra qui retransmet l’image sur un écran. La pose de l’anneau gastrique se fait par l’intermédiaire d’instruments fins introduits par des orifices de 5 à 12 mm. L’intervention dure environ 1h et nécessite une hospitalisation de 2 jours.

Les formalités pré-opératoires :

La pose d’un anneau gastrique ne peut s’envisager qu’après un bilan complet effectué en ambulatoire dans le pays d’origine. Ce dernier inclus la consultation d’un nutritionniste d’un endocrinologue, d’un cardiologue et d’un pneumologue. La pratique d’une fibroscopie gastrique permettra de vérifier l’état de l’estomac et l’absence d’hernie hiatale ou d’œsophagite par reflux.

Quels sont les avantages de l’anneau gastrique :

La pose d’un anneau gastrique a l’avantage d’être réversible, ce qui signifie qu’une fois posé l’anneau pourra être serré, desserré ou retiré au cours d’une nouvelle intervention.

Qu’en est-il des douleurs:

Les douleurs post-opératoires sont peu importantes. Elles diminuent après 1 semaine et la reprise de l’activité se fait dans la semaine.

 Le suivi post-opératoire :

Durant les 15 jours qui suivent, le patient doit manger des aliments pâtés, mous et mixés. Les aliments plus solides sont progressivement réintroduits dans l’alimentation. Un arrêt de travail de 2 semaines est préconisé pendant cette période où l’alimentation est difficile. Un contrôle endoscopique effectué tous les 3 ans permettra de vérifier que l’anneau est toujours bien en place, et que sa pose n’a pas altéré les fonctions mécaniques de l’estomac.

Quelles sont les possibles complications :

Bien que rares, des troubles œsophagiens ou des lésions gastriques peuvent se produire après l’opération (difficulté à avaler, sensation de brûlure qui remonte le long de l’œsophage avec régurgitation de liquide acide, toux, gêne respiratoire, sensation de nausées et vomissements, particulièrement après les repas,…) En cas de dilatations trop importantes de la poche gastrique supérieure, le chirurgien pourra envisager de retirer l’anneau pour éviter une nécrose gastrique caractérisée par de fortes douleurs, des vomissements et de la fièvre. A noter qu’une dilatation trop importante peut aussi occasionner des carences alimentaires.

Des problèmes liés au boîtier qui sert à resserrer l’anneau peuvent aussi survenir. Une nouvelle intervention permettra de les solutionner. L’ablation de l’anneau se fait également par voie coelioscopique par les mêmes orifices.

 Y-a-t-il un risque d’échec :

Si le patient ne perd pas de poids ou s’il ressent une gêne récurrente après avoir mangé, le chirurgien pourra retirer l’anneau. A noter que le non-respect des nouvelles règles alimentaires et d’hygiène de vie pourra fortement compromettre les résultats de l’opération, surtout la prise de liquide sucré.

Qu’en est-il de la perte de poids :

Elle dépend du sérieux du patient et de sa volonté à se plier aux nouvelles recommandations alimentaires. Les premiers mois qui suivent la pose de l’anneau, la perte de poids est importante. Elle est due à un œdème post-opératoire, dont la présence limite le passage des aliments à l’intérieur de l’anneau. Elle fléchit une fois que l’œdème s’est résorbé, puis se stabilise au fil du temps. Si le patient éprouve des difficultés à maigrir, un resserrage de l’anneau sous anesthésie pourra être nécessaire pour provoquer une sensation de satiété plus rapide.

Qu’est-ce qui va changer après l’opération :

Pour pérenniser les résultats de l’anneau gastrique, la pratique d’une activité physique complétée par une alimentation saine est fortement recommandée. Les efforts physiques devront toutefois tenir compte de l’âge, de l’état de santé et du poids du patient.

Le comportement alimentaire après l’opération :

Après l’intervention, le patient doit impérativement modifier son hygiène de vie. Durant les premières semaines, le suivi individualisé et les conseils d’un nutritionniste permettront au patient d’adapter sa nouvelle hygiène alimentaire à ses habitudes de vie. La mise en place d’un calendrier nutritionnel l’aidera à organiser ses repas sur son lieu de travail.

D’autres chirurgies peuvent-elles y être associées :

Après une chirurgie bariatrique, le patient ex-obèse présente des excès de peau importants. Des amas graisseux résiduels tendent aussi à résister à la perte de poids.

Pour pouvoir redraper la peau distendue et éliminer la graisse, le patient pourra recourir à des actes de chirurgie esthétique, comme une abdominoplastie pour raffermir les muscles abdominaux, aplatir le ventre et amincir la taille.

Une liposuccion pour redessiner les courbes de la silhouette, une réduction couplée à un lifting mammaire pour regalber des seins mous et tombants, un lifting des bras, des fesses et des cuisses pour remodeler des parties du corps bien ciblées.

Au niveau du visage, une perte de poids importante produit des sillons et des rides pouvant être corrigés par un lifting cervico-facial et des injections de comblement.

Nos dernières questions réponses

Peut-on s’exposer au soleil ?

L’application d’un écran total SPF 50+ est obligatoire, de même que le port d’un chapeau.

Quand peut-on se maquiller ?

Le maquillage est possible après une semaine.

Y a-t-il une perte de sensibilité ?

Oui, notamment après un lifting. La gêne peut durer 3 mois.

Peut-on nettoyer les paupières et les yeux ?

Oui. Il est recommandé de les nettoyer avec du sérum physiologique, et de ne pas se gratter. Il faut compter 1 mois pour obtenir le résultat escompté.


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 + huit =

Rappel immédiat

×

Calculateur IMC



Demandez un devis
IMC Range Catégorie
Moins de 16 Insuffisance pondérale grave
De 16 à 18.5: Souspondérer
De 18.5 à 25 Normal
De 25 à 30 en surpoids
De 30 à 35 Obésité, classe 1
De 35 à 40: Obésité, classe 2
Plus de 40 Obésité, classe 3
×
To Top