Video témoignage

Réduction des petites et des grandes lèvres : En quoi consiste l’intervention ?

Réduction des petites et des grandes lèvres génitales :  c’est une chirurgie de l’intimité permettant de corriger la taille et le volume de lèvres trop épaisses ou trop grandes. Si l’intervention est avant tout esthétique, la technique chirurgicale utilisée améliore le confort de vie des patientes. Ces dernières sont souvent gênées dans leur quotidien (port des sous-vêtements inconfortable, rapport sexuel gêné voire douloureux, pratiques sportives compliquées, etc.)

Nymphoplastie: Y-a-t-il des cicatrices et où se situent-elles:

Les cicatrices sont minimes et très peu visibles.

Nymphoplastie: Quelles sont les modalités pré-opératoires :

La patiente doit en premier lieu répondre à un questionnaire précisant tous ses antécédents médicaux et chirurgicaux. Le bilan pré-opératoire est prescrit en fonction des réponses apportées par le patient. Notez que le diagnostic qui est effectué à distance risque de changer au moment de la consultation et d’alourdir ou d’alléger l’indication chirurgicale.

Nymphoplastie: Quelles sont les autres formalités :

La patiente est examinée en consultation pré-opératoire le jour de son arrivée ou le lendemain. Aucun médicament fluidifiant le sang ne doit être pris dans les 10 jours précédant l’opération. De plus, il est indispensable de rester à jeun au moins 6h avant l’intervention.

Nymphoplastie: Quelle est la durée d’hospitalisation et du séjour :

Une réduction des lèvres génitales se pratique le plus souvent en ambulatoire. Une hospitalisation de 24h peut être proposée dans le cas d’une anesthésie générale. La durée du séjour est de 3 à 4 jours.

Nymphoplastie: L’anesthésie générale est-elle inévitable :

Une anesthésie locale (réveillée) est le plus souvent pratiquée. Cela dit, si la patiente le souhaite, une anesthésie sous narcose (profondément endormie) ou une anesthésie générale (inconsciente) sont toutefois possibles.

Nymphoplastie: Quelles sont les techniques les plus utilisées :

Pendant l’opération de réduction des petites et des grandes lèvres, les procédures proposées permettent de corriger et de redessiner les lèvres génitales. Selon le cas, le chirurgien peut retirer la peau présente en excès à l’intérieur des petites lèvres et/ou à l’extérieur des grandes lèvres. Une plastie labiale qui implique une incision en V permet d’éliminer davantage de peau intérieure et mois de peau extérieure. Les patientes qui en font la demande peuvent aussi faire réduire leur clitoris grâce à l’ablation de la peau sur cette zone du corps.

Nymphoplastie: Quand peut-on apprécier le résultat final :

L’effet est immédiat mais le résultat définitif ne peut être jugé qu’après 2 mois.

Nymphoplastie: Quelles sont les suites post-opératoires :

Sachant qu’un saignement peut se produire durant les heures qui suivent l’intervention, le port d’une serviette hygiénique est préconisé. Les points de suture se résorbent spontanément en 15 jours. Une abstinence sexuelle de 15 jours est conseillée dans le cas d’une réduction des lèvres et de 4 semaines en cas de plastie labiale.

Nymphoplastie: Quels sont les soins post-opératoires :

L’essentiel des soins consiste à prendre une douche à l’eau claire et à se laver avec un savon doux hypoallergique. Le port de vêtements non serrés est conseillé pour éviter le risque de compression.

Nos dernières questions réponses

Peut-on s’exposer au soleil ?

L’application d’un écran total SPF 50+ est obligatoire, de même que le port d’un chapeau.

Quand peut-on se maquiller ?

Le maquillage est possible après une semaine.

Y a-t-il une perte de sensibilité ?

Oui, notamment après un lifting. La gêne peut durer 3 mois.

Peut-on nettoyer les paupières et les yeux ?

Oui. Il est recommandé de les nettoyer avec du sérum physiologique, et de ne pas se gratter. Il faut compter 1 mois pour obtenir le résultat escompté.


Commentaires

2 commentaires dans “Nymphoplastie”
avatar

j’ai des rapports sexuels douloureux, est ce que cette opération permet d’y remédier ?

Répondre
avatar

L’équipe Medic’Azur : tout dépend de l’origine des douleurs.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + 17 =

Rappel immédiat

×
To Top