Mélanie A : 42 ans Rating: 5 out of 5

Mélanie A : 42 ans

22 Juin 2015

Rhinoplastie

A 22 ans j’ai subi une rhinoplastie. J’étais enthousiaste, car j’étais persuadée que ma vie allait changer de façon positive grâce à la chirurgie esthétique.

Or, une fois opérée j’ai été très déçue du résultat. Le chirurgien esthétique avait bien enlevé la bosse qui me faisait un nez en forme de bec d’aigle, mais une protubérance s’était formée plus bas. Un peu comme si ma bosse initiale avait été réduite puis déplacée vers la pointe du nez.

Lors de ma première opération, le chirurgien esthétique et son équipe se sont comportés comme s’ils travaillaient à la chaîne : « Patient n°1, n°2, n°3,… » A leurs yeux nous n’étions que des numéros dépourvus de visage et d’émotions. J’étais terrorisée et personne ne prenait le temps de répondre à mes questions.

Traumatisée par cet échec, j’ai attendu 20 ans avant d’envisager une seconde opération. Ayant entendu parler des tours opérateurs par des amies, je me suis adressée à plusieurs compagnies via leur site.

En dehors des prix attractifs, aucune formule ne m’avait satisfaite. J’avais l’impression d’être perçue comme « la vache à lait » qui allait nourrir tout le monde.

Déçue par tous ces échanges vides de sens, j’ai décidé de faire un dernier essai. C’est dans ce contexte frustrant que j’ai découvert les prestations esthétiques de Medic Azur, à Tunis.

Après une lecture attentive de la rubrique « Rhinoplastie », mes aprioris négatifs se sont envolés et je me sentais moins angoissée.

Encouragée par ce que je venais de lire, j’ai posté un message. La réponse cordiale du représentant de Medic Azur a été un véritable choc : enfin j’étais entendue et comprise !

Ce que j’ai le plus aimé avec Medic Azur c’est l’accueil chaleureux et la disponibilité du représentant. Ses explications m’ont permis de bien comprendre les étapes pré et post-opératoires.

Quand j’ai posé le pied sur le sol tunisien, le représentant de Medic Azur m’attendait. Nous sommes allés à l’hôtel où j’ai pu poser mes bagages et me rafraîchir, puis direction la clinique.

Le sourire amical du chirurgien esthétique m’a tout de suite mise à l’aise. Après m’avoir ausculté en direct, cette fois-ci, il m’a posé plusieurs questions et m’a expliqué en détail la façon dont il allait supprimer de mon nez cette boursouflure inesthétique.

A aucun moment il ne s’est permis de critiquer le travail du premier chirurgien. J’ai beaucoup apprécié sa neutralité et l’attention qu’il portait à ma personne.

 

L’opération a eu lieu le lendemain matin à 9h. Après 24h d’hospitalisation, j’ai pu quitter la clinique. Le représentant de Medic Azur m’attendait dans le hall et nous sommes allés directement à l’hôtel.

Durant les 6 jours suivants, le représentant de Medic Azur m’a appelée tous les jours pour savoir comment j’allais. La veille de mon départ, il m’a raccompagnée à la clinique pour ma consultation post-opératoire.

Après avoir confirmé que tout se passait bien, le chirurgien esthétique m’a donné une liste de consignes et de soins à suivre.

Cette expérience positive m’a réconciliée avec la chirurgie esthétique. La bosse a totalement disparu et mon nez prend tout doucement sa forme définitive. Quand je me regarde dans un miroir, je vois une femme au visage harmonieux. Ma vie a complètement changé!

Partager...Share on FacebookShare on Google+Email this to someoneTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Rappel immédiat

×
To Top