Valérie B Rating: 4 out of 5

Valérie B

22 Juin 2015
Share on Facebook0Google+0Email to someoneTweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0

Réduction mammaire

Les femmes de ma famille ont toutes hérité d’une grosse poitrine. Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours entendu ma mère se plaindre du poids de ses seins, et du mal au dos qu’ils lui occasionnaient.
Dès l’adolescence, mes seins ont commencé à grossir. A 15 ans j’avais la poitrine d’une femme adulte. A 20 ans, mes seins étaient si lourds qu’ils ont commencé à s’affaisser.
Sachant que seule la chirurgie esthétique pouvait réduire le volume de mes seins, je me suis mise en quête de renseignements. Durant mes recherches, j’ai lu des témoignages effrayants sur les ratages de la chirurgie mammaire. J’étais terrifiée !
Il aura fallu que je tombe par hasard sur le site de Medic Azur pour que mes préjugés sur la chirurgie mammaire change du tout au tout.
En parcourant la rubrique « Réduction mammaire » et en discutant avec l’un des représentants de Medic Azur, mes craintes se sont peu à peu estompées.
Sans me mettre la pression, le représentant de Medic Azur m’a laissée libre de ma décision finale. Le fait de me mettre en contact avec un chirurgien esthétique possédant une vraie expérience de la chirurgie mammaire, et exerçant dans une clinique privée agréée a pesé lourd dans la balance.
Encouragée par un tel professionnalisme, j’ai effectué les divers examens pré-opératoires d’usage et envoyé des photos de ma poitrine. Une fois le rendez-vous fixé, j’ai bouclé mes valises pour la Tunisie.
La présence bienveillante du représentant de Medic Azur m’a tout de suite mise à l’aise. On discutait des formalités de l’intervention, ainsi que de choses et d’autres.
Cette convivialité a été très importante. Sans cela je serais sûrement repartie chez moi.
Lors de ma consultation pré-opératoire, le chirurgien esthétique m’a auscultée, puis il s’est intéressé à mes ressentis de femme, au rapport que j’entretenais avec mes seins, comment je voyais ma nouvelle poitrine, etc.
Le jour « J » je me sentais en confiance. Après une courte hospitalisation j’ai regagné mon hôtel où j’ai profité du soleil, du calme et du confort pour me remettre tout doucement de l’opération.
La veille de mon départ j’ai revu le chirurgien esthétique. Son examen minutieux et ses paroles rassurantes m’ont donné foi en cette nouvelle vie qui se profilait. Aujourd’hui ma poitrine est moins volumineuse, plus ferme et plus galbée aussi.
Après des années de mal-être, je me sens enfin bien dans mon corps et dans mes seins.

Share on Facebook0Google+0Email to someoneTweet about this on Twitter0Pin on Pinterest0

Rappel immédiat

×
To Top